Qu’est ce qu’un smart-contract ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Avant de définir ce qu’est un smart-contract, il faut tout d’abord comprendre ce qu’est un contrat. Je ne vais pas sortir les définitions du droit français, mais globalement un contrat est définis selon quelques critères :

  • Un accord entre différents partis.
  • Un engagement à une action ou à une non-action.
C'est donc assez simple et cela couvre de nombreux exemple d'utilisations dans notre vie quotidienne. Mais qu'en est-il des smart-contracts, en quoi différent-il des contrats traditionnels ?

À l’origine le concept de contrats intelligents et numérique nous proviennent de Nick Szabo, célèbre cryptographe, informaticien et juriste. Il a définit de nombreux concepts et produit de nombreux travaux autours de smart-contracts et de monnaies numériques. Il a notamment conçu BitGold, une monnaie virtuelle précurseure du Bitcoin et nombreux le présentaient comme Satoshi Nakamoto, ce qu’il a nié.

Les smarts-contracts apparaissent réellement avec la création d’Ethereum, une plateforme de développement d’applications décentralisées. Les smarts-contracts s’exécutent de manière automatique et indépendante, et le déploiement sur une blockchain les rend immuables. Ils sont donc chargé d’exécuter les termes du contrats, de façon automatique et autonomes. Dans le cas d’Ethereum puisque c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui les smart-contracts sont développés dans un langage particulier, Solidity. Nous le verrons plus en détail par la suite mais c’est ce qui permet de définir les règles du contrat, que ce soit ses propres conditions ou plutôt des variables extérieures.

Cela permet le transfert de valeurs par le biais de token notamment beaucoup plus facilement, plus rapidement et de manière plus sécurisé. Les utilisations de ces contrats particuliers sont très nombreuses, principalement lors de la suppressions du recourt à des tiers de confiances. Voici un exemple concret, admettons que vous souhaitez louer votre ordinateur à votre voisin, contre un loyer. Vous pourriez mettre en place un smart-contrat qui automatiserais le paiement de ce dernier, et qui se désactiverais en cas d’impayés. Mais cela permet de rendre des applications complétement décentraliséesOpen-sources, ces dernières permettent à chacun d’y participer en tant qu’utilisateur ou de créer de nouvelles fonctionnalités voire même d’autre applications en synergies.

Mais du coup, qu'est ce qu'un token ?

Un token, est un smart-contract répondant à un standard sélectionné par la communauté. Dans le cas d’Ethereum, les standards se nomment ERC (Request for Comments), suivi d’un id. Cet identifiant permet de définir les caractéristiques du token en question, car chaque token a des fonctionnalitées propre.

Par exemple le standard ERC-20 permet de créer un token de valeur et de réaliser des échanges de ce dernier très facilement. C’est le token le plus utilisé dans l’écosystème Ethereum. Mais il existe également d’autres tokens comme l’ERC-721 qui permet la création de tokens non fungibles, uniques. C’est notamment ce genre de tokens qui a permit le développement de jeux comme CryptoKitties.

Découvrir d'autres cours crypto

Article écrit par

Pub Sponsorisé

Apprenez

Bonjour!​

Cette section n’est pas encore disponible.

Veuillez nous laisser votre email, afin que nous puissions vous informer dès que possible.

Connectez-vous à votre compte